J’aimerais travailler dans la com mais j’ai quelques questions…

26/04/2020
par Orignal Communication
Chez Orignal

 

Hé oui, c’est vrai que le milieu de la communication attire beaucoup d’étudiants : on déconne tout le temps, nos journées ne commencent pas avant 11h, y’a un babyfoot et un distributeur de m&m’s dans les bureaux, on fait des batailles de Nerfs, on fait des jeux de mots et blagues pourris à longueur de journée, on fait ce qu’on veut parce qu’on est des créas… Ces quelques idées reçues ne reflètent pas (vraiment) notre quotidien… 

Ainsi, nous avons voulu recenser les questions qui nous sont le plus fréquemment posées par les étudiants qui souhaitent travailler dans la communication.

 

Le domaine de la communication est assez vaste, on peut travailler en agence ou chez l’annonceur (entreprise, collectivité, association etc.), dans une grande ou une petite structure, on peut être spécialisé ou touche-à-tout, on peut être graphiste, consultant, chargé de communication, développeur, community manager, rédacteur et j’en passe… avec l’évolution numérique, de nouveaux métiers apparaissent. 

Ici, nous parlerons des métiers chez Orignal, soit, une petite agence bretonne qui donne de l’élan à l’image de ses clients !

 

 

Pouvez-vous présenter Orignal en quelques lignes ?

Créée en décembre 2012, Orignal est une agence conseil et créative en communication en phase avec les ambitions et valeurs de ses clients. 

Nous intervenons de la stratégie jusqu’à la réalisation des supports de communication tout en pilotant les projets. 

Voici quelques exemples de nos champs d’intervention : création et refonte d’identité de marque, logotype et charte graphique, conception de supports commerciaux, réalisation de site Web et campagne digitale, e-mailing et bannière Web, création de campagne médias, habillage de stand…

L’agence est composée de 4 consultantes/chefs de projet (Catherine, Marion, Bénédicte et Céline) et 2 graphistes (Joris et Quentin).

 

 

Quel est le profil de vos clients ?

Il n’y a pas de profil type. Il s’agit majoritairement d’entreprises et de collectivités et aussi de quelques associations et chambres consulaires. Quelques exemples : GRDF, Festival Interceltique de Lorient, Crédit Agricole du Morbihan, Mutualité Française Finistère-Morbihan, Kerwood, Lorient Agglomération, Palais des Congrès – Parc des Expos de Lorient, CEPIM, Auray Quiberon Terre Atlantique, Leclerc Concarneau, Association Les Îles du Ponant, Centre culturel Les Arcs – Quéven…

Nous intervenons pour tous les secteurs d’activité. On aime rester ouverts, s’immerger dans de nouvelles problématiques, s’inspirer d’univers éclectiques, s’enrichir de rencontres et métiers variés…

Nous travaillons souvent sur l‘image de marque (stratégie de communication, création/refonte de logo, réalisation de supports etc.), en général ce sont des demandes d’entreprises. Nous réalisons des campagnes d’information, se sensibilisation (recherche de concept, graphisme etc.), surtout pour les collectivités.

 

 

Quels postes occupent les collaborateurs de votre agence et quelles sont leurs missions ?

 

Les consultantes-chefs de projet 

consultants / chefs de projet

Lorsqu’un client appelle Orignal et soumet sa problématique (manque de notoriété, manque de visibilité, lancement d’un nouveau produit ou d’une nouvelle marque, besoin d’informer sur un événement, de sensibiliser, besoin de se distinguer de la concurrence…), une consultante-chef de projet le rencontre, parfois accompagnée par un graphiste, pour échanger sur son projet et ses besoins. L’agence le conseille pour trouver des solutions. Il s’agit du volet stratégie de communication qui englobe l’analyse des cibles, des messages, du positionnement. Il y a une part de marketing dans ce volet. 

Elle a également un rôle de pilote, d’accompagnateur : elle coordonne le projet. Elle doit garantir le respect des délais et du budget, coordonner les différents prestataires (développeur, imprimeur, rédacteur…), faire des demandes de devis…

Selon les dossiers, elle a également en charge la rédaction, la préconisation d’éléments de langage et elle est l”œil de lynx” qui ne laissera passer aucune faute d’orthographe.

Les chefs de projets sont également en lien avec les graphistes de l’agence : elles préparent les briefs puis pensent les concepts avec eux lors des brainstormings, échangent sur les pistes graphiques…

 

 

Les graphistes

Graphistes

Le graphiste transforme les idées en images. Il cherche les concepts en cohérence avec le message et l’image que souhaite véhiculer le client et qui lui permettra de se démarquer. 

Il crée l’identité visuelle et l’univers graphique (logo, illustration, forme graphique, texture, couleur, typographie, retouche photos) qu’il décline sur tous les supports print et web. Il conçoit les maquettes et met en page des documents tels que flyers, dépliants, et magazines. Il élabore également le design graphique de sites Web.

 

 

Quelles formations ont-ils suivies ?

Études

  • Marion : BTS communication des entreprises (Nantes), Master 1 en communication globale des entreprises à ISCOM (Paris)
  • Catherine : DUT Information et communication (Lannion), Maîtrise en communication (Rennes), puis DESS management de projet (La Rochelle)
  • Bénédicte : BTS communication des entreprises, licence communication (Rennes)
  • Céline : Master Ingénierie culturelle (Nice)
  • Joris : école Sépia (devenue Brassard) (Nantes)
  • Quentin : école Graphi créatis (Nantes)

Quelle est l’organisation au sein d’Orignal (en équipe, individuellement, vos horaires) ?

Open-space

Nous travaillons en open space. Cela permet d’échanger facilement et rapidement sur les projets. L’avantage de l’open space est de suivre l’avancée de tous les dossiers, même ceux qui ne sont pas les nôtres et ainsi, en cas d’absence, il y a toujours une personne apte à répondre au client.

Le fait d’être une petite équipe favorise les échanges sur chaque dossier. Si nous avons des interrogations ou si nous avons simplement besoin d’un avis, d’un conseil, nous échangeons entre nous. Que ce soit entre chefs de projet, entre graphistes et souvent entre nous 6.

Nous avons des horaires « classiques » de bureau (du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30) .

 

 

Travaillez-vous avec des partenaires ?

Lorsqu’un projet demande des compétences particulières que nous n’avons pas en interne, nous faisons appel à des prestataires externes.

Nous travaillons souvent sur des problématiques environnementales ou pour des campagnes de sensibilisation avec Arnoudeth Traimany, consultant en développement durable (Terre 21).

Nous pouvons également faire appel à une agence de webmarketing, de développement web, des photographes, vidéastes…

 

 

Quels sont les avantages à travailler dans la communication ?

Les plus

L’activité  au sein de l’agence est très variée, on ne s’ennuie pas ! L’ambiance créative y joue beaucoup, ainsi que le fait de ne pas avoir de journée-type. C’est toujours intéressant de se renouveler, de chercher de nouvelles idées pour nos clients.

Chez Orignal, nous aimons le travail de collaboration avec le client et avec l’équipe.

Enfin, c’est très gratifiant de traduire et de formaliser la communication d’un client et de la voir se développer par la suite.

 

 

Et les inconvénients ?

Les moins

Nous travaillons souvent dans l’urgence ce qui met une forte pression. Les clients peuvent avoir des échéances précises qu’il ne faut pas rater pour que la communication soit efficace.

La communication est parfois le parent pauvre de l’entreprise : c’est essentiel, mais en période de crise, c’est le poste budgétaire « qui saute ». Nous sommes aussi parfois confrontés à une méconnaissance des métiers de la communication qui nous oblige à devoir justifier nos devis (voir notre article : Pourquoi un logo ne vaut pas 200 euros) . Il n’est en effet pas toujours évident pour le (futur) client de visualiser toutes les étapes de réflexion/création qui prennent du temps et qui ont donc un coût : analyse de la concurrence, recherches créatives, définition de la stratégie, du positionnement, de l’argumentaire commercial, les présentations, les échanges… L’une de nos forces étant l’intelligence collective et le travail en équipe, nous ne voulons pas rogner sur ces étapes indispensables.

Le côté subjectif du monde créatif n’est pas toujours facile non plus,… nous pouvons parfois mettre un peu de temps à nous accorder sur les créations avec le client.

Enfin, ce n’est pas en communication que vous ferez fortune… les salaires sont plutôt bas 😉

 

 

Quelles sont les compétences et les qualités nécessaires ?

De manière générale, il faut savoir être “en veille” : être à l’écoute de l’actualité, des nouvelles tendances, des nouveaux médias, des nouvelles technologies, des nouvelles approches de communication… Il faut avoir l’esprit de synthèse et d’analyse. Il faut également être créatif, rigoureux et curieux.

Les chefs de projet doivent avoir des bases de marketing, avoir des compétences en rédaction, en organisation, être agiles, souples, réactifs, avoir un bon relationnel, maîtriser des logiciels (word, keynote, Indesign, Acrobat…)

Les graphistes doivent parfaitement maîtriser les logiciels spécifiques (In Design, Illustrator et Photoshop a minima) et avoir de bonnes connaissances de la chaîne graphique, des règles typographiques, des règles techniques.

Nous aimons travailler en collaboration avec nos clients, donc pour nous les relations humaines, l’engagement et l’éthique font partie des qualités importantes.

 

 

Conclusion

Si cet article ne vous a pas effrayé, s’il vous a encore plus donné envie de travailler dans le domaine de la communication, allez-y, c’est passionnant ! Cependant, il faut savoir que c’est un secteur prisé avec peu de postes à pourvoir. 

 

Voici quelques conseils : 

  • Se démarquer ! Nous recevons des candidatures tous les jours (entre les stagiaires et les candidatures spontanées) ! Donc si vous voulez réaliser un stage chez nous par exemple, faites la différence avec votre approche et soignez les supports (notamment le book pour les graphistes) nous pouvons accueillir un seul stagiaire à la fois.
  • Opter pour une spécialisation (web, événementiel…) ou être très polyvalent

 

Enfin, pour répondre aux questions que les étudiants n’osent pas nous poser : non, nous n’avons pas de babyfoot ou de distributeur de m&m’s et oui, nous faisons des jeux de mots et blagues pourris à longueur de journée !

  299